Retour de table ronde Association et Developpement Durable

20 septembre 2014
vendredi 26 septembre 2014
par  Fred
popularité : 100%

La table ronde que nous avions prévu au forum des associations d’Argentan le 20 septembre 2014 n’a pas eu beaucoup de succès ; peut-être était-ce du à l’horaire qui était celui de l’installation des associations dans leurs stand.
Malgré l’absence de représentant d’associations qui aurait permis le partage d’actions et d’idées, nous avions préparé une possible liste d’actions concrètes que les associations d’une commune comme argentan pourraient envisager de mettre en place ou proposer afin de réduire leur impact sur l’environnement et les ressources qu’il nous offre.

En voici une liste non-exhaustive que chacun peu compléter par exemple avec les lien qui seront donnés en fin d’article.

INTRODUCTION
- Il y a 1,3 million d’associations en France, et 23 millions de personnes adhérentes. C’est donc une part important de la consommation d’energie, de produits et des conséquences environnementales..
- La France, pays classé dans les plus riches, produit 400kg par an de dechets par personne et consomme beaucoup de transports qui correspondent 25% de GES (Gaz à Effet de serre (pas le dessinateur)). Les Français consomment aussi 200l d’eau par jour par personne et leur rejets plastiques dans la nature participent pour une part non négligeable du phénomène d’agglutination de dechets plastiques dans les océans que l’on nomme aujourd’hui les deux continents de plastique http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1471_continent_dechets_pacifique_nord.php
- A l’instar de l’individu, une association peut facilement être amenée à se demander en quoi elle peut participer à diminuer l’impact de son activité sur l’environnement (déchets, GES, pollution terre/air/eau, …)
- Beaucoup de fédération adoptent désormais des charte environnement. Même le tour de France a revu son impact http://www.usinenouvelle.com/article/le-tour-de-france-est-il-sur-la-voie-du-developpement-durable.N155116.
- Il paraît évident que certaines actions importantes sont du ressort de l’association, des adhérents ou de la collectivité locale et pas forcément toujours du niveau national ou mondial.
- Mais il faut prendre gardeà la fois à ne pas focaliser sur le petit geste qui caache les gros (l’ampoule eco ou le gobelet qui cache la forêt !) et à la fois à "l’effet d’annonce" sans résultats concrets (greenwashing)

Voici donc quelques idées que l’on peut apporter au moulin :

TRANSPORTS

Diminuer les transports liés aux activités et manifestations par les choix suivants :
- Eviter A/R moins utiles, regrouper les trajets, choisir les sites les plus proches
- Sensibiliser les adhérents au co-voiturage, à pied, vélo et à l’ecoconduite
- Proposer le co-voiturage par site internet/mail ou autre moyen
- Proposer des formations à l’eco-conduite des permanents et bénévoles
- Sensibiliser sur le prix au km réel (0.25 sur route, 0.50 en agglomération)
- Inciter financièrement les permanents à utiliser un mode alternatif de transport (ou compensation temps)
- Informer sur les moyens divers de transport pour les adhérents
- Mise à disposition de vélos pour petits trajets pour les encadrants

CHAUFFAGE

- Insister sur les bonnes habitudes de chauffage auprès des responsables et adhérents
- Vérifier les températures idéales
- Faire remonter les soucis de chauffage
- Demander au propriétaire des locaux un renforcement de l’isolation
- Mettre des affiches sur l’importance de la fermeture des portes et desrobinets

DECHETS

- Insister sur le tri – y compris le compostable
- proposer des poubelles de tri dans les locaux
- Lancer le compostage dans votre association
- Utiliser plus de piles rechargeables
- Sensibiliser sur la possibilité d’utilisation de gourdes
- Utiliser des gobelets lavables, de la vaisselle lavable
- Assurer le nettoyage des sites d’activité
- Réduire les récompenses ’gadget’
- Eviter les ballons de baudruche dont la durée de vie peut être estimer entre 2 min et 48h.

ELECTRICITE

- Sensibiliser à l’extinction des éclairages et appareils.
- Limiter l’envoi et la mise en ligne de photos et vidéos

EAU

- Sensibiliser à utilisation raisonnée (ex : par affichage dans les vestiaires et WC)
- Faire remonter les soucis de robinet et WC
- Utiliser des produits à moindre impact sur le milieu aquatique

FOURNITURES et EQUIPEMENT

- Optimiser les impressions, utiliser des brouillons
- Eviter le plastique, la plastification de documents
- Acheter des produits avec des ecolabels
- Faire appel aux dons d’objets d’adhérents
- Préférer le matériel rechargeable (marqueurs, stylos, etc)
- Louer quand c’est possible
- Réutiliser, réparer et partager l’équipement

NOURRITURE ET BOISSONS

- Acheter plus local/bio/équitable
- Préférer les Ecolabels
- Mieux maitriser les quantités
- Insister sur le gain economique et ecologique des gourdes d’eau du robinet

COMMUNICATION / AFFICHAGE / SENSIBILISATION

- Sensibiliser sur tous les points précédents et sur l’engagement de l’association (oral/affichage/site internet/journal) (ex : livrets de l’ADEME, ...)
- Mettre en avant les projets et démarches environnementales de l’association (site, dossier de presse, charte, demandes de subvention...)

MANIFESTATIONS

- Effectuer un diagnostic environnemental pour les évènements. (ex : http://www.evenementresponsable.fr/)
- Louer des toilettes séches à Litière (TLB)
- Limiter les objets moins utiles
- Utiliser de la vaisselle réutilisable
- Permettre le tri des déchets sur les sites

DIVERS EN VRAC

- proposer une copie vers des clés USB plutot que des DVD/CD
- prendre conscience des repercussions de l’achat de certaines fleurs coupées (offertes en récompense) dont l’impact environnemental peut être considérable (distance de transport, utilisation de pesticides, chauffage des serres, conditions de travail, ...)

CE QUE LA MAIRIE/lA CDC/ LA FEDERATION PEUT FAIRE

- Renforcer encore l’isolation des locaux
- Renforcer l’utilisation d’eco-matériaux
- Plus d’énergies renouvelables

CONCLUSION

De cett eliste , il est possible de dégager les points qui comptent le plus : les transports, le chauffage et les achats. Dans la plupart des cas il s’agira d’un gain financier.

Voici quelques liens pour poursuivre une recherche et Intégrer le developpement durable comme un élément de conception et vérification des projets et de l’organisation.

- outil de l’ADERE http://www.evenementresponsable.fr/ ADERE, outil d’Auto Diagnostic Environnemental pour les Responsables d’Évènements. (pour org d’évènements)
- Guide UFOLEP (PDF) sur manifestations sportives
- guide ADEME Guide "Être écocitoyen au bureau"
- Guide sport et environnement en Aquitaine - http://www.picardietourisme-acteurs.com/var/picardie/storage/original/application/e5c670cb0ed43de01e2b4e927d4a8d27.pdf

Sur Internet vous pourrez aussi trouver des exemples de chartes environnementales présentées par divers types d’association et de fédérations sportives (ex : orientation, Montagne, tir à l’arc, Théâtre (http://echomediens.free.fr/) départements, régions...) où vous pourriez trouver plus d’idées encore correspondant à votre type d’association.


Portfolio

JPEG - 101.8 ko

Brèves

4 janvier 2016 - Isaac Newton

"Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts."

15 décembre 2014 - George Bernard Show

"La science est la nouvelle religion et le désinfectant son eau bénite."

4 novembre 2014 - Jean-Pierre Dupuy

"Il faut penser la catastrophe comme ayant déjà eut lieu, pour avoir une chance de (...)

12 mai 2014 - Paul Valéry

"La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde."

10 décembre 2013 - André Gide

"Quand je cesserai de m’indigner, j’aurai commencé ma vieillesse."