Taste the waste

jeudi 31 octobre 2013
par  Béatrice
popularité : 6%

Retour sur la projection de "Taste the Waste" à la MFR d’Argentan : un film à voir pour comprendre comment on peut en arriver à un tel gaspillage alimentaire. Des images qui parlent davantage que des chiffres... et essayer d’entrevoir des solutions ?

Après la projection de Taste the Waste de Valentin Thurn (titre français : "Nos poubelles passent à table"), un débat a eu lieu avec les élèves en formation restauration, CAP petite enfance et service à la personne de la MFR d’Argentan. [1]

Premières impressions

La première réaction des élèves après le film est directe : "Produire toute cette nourriture pour la transformer en énergie... tout ce qui est jeté est choquant ! ".

Même si les images sont bien plus parlantes, les élèves font ressortir quelques chiffres marquants :
- "Avec tout ce qui est jeté au niveau mondial, on pourrait nourrir 3 fois les affamés ;
- "... et le convoi de camions transportant les déchets alimentaire ferait le tour de l’équateur. "
- "En Europe ce sont 90 000 000 tonnes qui finissent par an à la poubelle."

Et on pourrait citer d’autres chiffres qui n’apparaissent pas dans le film :
- 30 à 40% de la nourriture produite dans le monde finit à la poubelle.
- En france le gaspillage alimentaire tout au long de la chaîne alimentaire (depuis la production à la consommation en passant par la vente) représente 260 kg / personne et par an soit entre 400 et 1000 euros.
- Chaque Français jette 20 kg d’aliments par an, dont 7 kg non consommés encore emballés.

Les causes du gaspillage alimentaire

- produits retirés avant la date limite dans les grands magasins
- lots incitant à la consommation dans la grande distribution
- chez le consommateur confusion entre DLC et DLUO
- apparence des fruits et légumes privilégiée sur leur qualité
- spéculation autour des matières premières

Conséquences du gaspillage alimentaire

- pollution (rejets de méthane participant au réchauffement climatique, rejets inutiles de CO2 par les transports, emballages plastiques qui contribuent au 7ème continent de plastique, consommation d’eau, décomposition des matières organiques dans les décharges en lixiviats qui provoquent l’érosion des métaux alentours et la pollution des eaux...)
- énergie inutilement dépensée pour produire, récolter, transformer, conserver, acheminer... puis jeter
- perte financière directe par les produits non vendus et jetés
- problème de souveraineté alimentaire dans le monde (terres appropriées dans certains pays, impossibilité de produire en local, prix exhorbitants des produits importés) ; Une femme ayant vécue 10 ans en Angola a témoigné que des yahourts qui valent ici 2 euros représentaient la-bas un mois de salaire (alors même qu’ils étaient vendus avec une durée de consommation d’une semaine !)

Solutions envisagées par les participants :

Pour donner une seconde vie aux déchets produits :
- se servir des déchets pour l’alimentation animale
- composter les déchets alimentaires
- produire de l’énergie sous forme de gaz ou directement de la chaleur avec les déchets

Dans l’idéal, privilégier la réduction des déchets en amont !
A titre individuel, cela passe principalement par une (ré)éducation alimentaire :
- acheter moins
- glaner
- favoriser les circuits courts en achetant en direct aux producteurs (sur les marchés savoir différencier producteurs et revendeurs, se fournir en vente directe à la ferme, s’inscrire dans une AMAP...)
- ne pas succomber à la tentation des lots dans les grandes surfaces
- ne pas se fier seulement aux apparences des fruits et légumes
- privilégier les produits locaux et de saison
- fabriquer ses repas
- tout manger, apprendre à cuisiner les restes
- ...


D’autres films à voir sur le vaste sujet du gaspillage alimentaire et de nos déchets :
- "DIVE !" de Jeremy SERIFERT, Compeller 2009
- "Gaspillage alimentaire : plongée dans nos poubelles", Envoyé spécial, 28 juin 2012
- "Global gâchis", Tristan Stuart, Canal plus 2012
- "Italie : Last minute market", Arte Journal, 13 Mars 2012
- "Le scandale du gaspillage alimentaire !", documentaire France 5, juin 2012
- "Les Glaneurs et la glaneuse" d’Agnès Varda, 1999
- "Super Trash" de Martin ESPOSITO, Kanibal Films Distribution 2013
- "Ma vie à deux balles", un web documentaire de 2013 de Sophie Brandström sur la débrouille des jeunes à voir sur http://www.rue89.com/2013/11/14/vie-a-deux-balles-nest-toujours-triste-247496 et notamment le court métrage sur Jeanne.

Et des sites Internet :
- site de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie www.reduisonsnosdechets.fr semaine européenne de la réduction des déchets 16 au 24 Novembre 2013)
- site du ministère de l’agriculture http://alimentation.gouv.fr/journee-anti-gaspillage/
- site de la FAO http://www.fao.org/getinvolved/worldfoodday/fr/


[1Projection réalisée dans le cadre du festival Alimenterre


Brèves

24 février 2016 - Victor Hugo

"C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches."

13 février 2015 - James Hillman, psychiatre

"La nature meurt, parce que la culture meurt."

25 août 2014 - Goethe

"Rien n’est aussi terrible que de voir l’ignorance en action."

7 février 2014 - Lady Bird Johnson, Première dame des États-Unis de 1963 à 1969

"L’espoir fleurit là où fleurissent les fleurs."

11 septembre 2013 - Jacques Prévert

"Ne se mettre à genoux que pour ramasser une fleur"