Enquête publique Agrial - précisions

vendredi 18 octobre 2013
par  Béatrice
popularité : 10%

Vous avez jusqu’au 28 Octobre inclus pour donner votre avis sur les registres de l’enquête publique (quelques conseils dans cet article). En attendant, 2 rendez-vous à ne pas manquer : lundi 21 Octobre 18h à Fontenai et mardi 22 Octobre 19h à Sarceaux.

Suite à la réunion du mercredi 16 Octobre dernier organisé par l’Association Citoyenne du Cadre de Vie et de l’Environnement de Sarceaux et des Environs (ACCVESE), en présence du Groupement Régional des Associations de Protection de l’Environnement (GRAPE), de nombreuses informations importantes ont pu être données :

- tout d’abord il a été confirmé qu’il était bien question de l’implantation d’un site SEVESO seuil haut sur le site Agrial à Sarceaux, à proximité d’Argentan ; ce terme est en fait lié à une directive européenne, alors que l’appellation française pour un tel site est "Installation classée pour la protection de l’environnement "(ICPE) "avec servitude d’utilité publique" quand il s’agit du seuil le plus haut.

- Suite à "une première réunion publique sans publique" en date du 26 septembre 2013 [1] Agrial réorganise une nouvelle réunion d’information lundi 21 octobre à 18 h dans la salle de Fontenai-sur-Orne. Chacun est invité à s’y rendre pour poser un maximum de questions directement à l’entreprise. (ce qui n’empêche pas de les reposer dans le dossier d’enquête publique, au contraire !!)

- Dans le cadre de cette enquête publique, 8 communes (Sarceaux, Argentan, Fleuré, Fontenai, Écouché, Goulet, Tanques et Moulins-sur-Orne) sont invitées à se prononcer sur l’implantation de la plateforme de stockage de produits chimiques ; si les communes d’Argentan et d’Ecouché se sont déjà prononcées pour, c’est au tour de Sarceaux de voter mardi 22 Octobre à 19h : chacun est invité à se déplacer pour assister au vote (et au débat ?) du conseil municipal !

- Enfin, toute personne a le droit de donner son avis sur l’enquête publique (même en n’habitant pas Sarceaux ni les environs) ; il suffit de se rendre aux heures d’ouverture de la mairie concernée, ou d’envoyer un mail (sp-argentan@orne.gouv.fr), un courrier manuscrit ou dactylographié présentant nos requêtes (avec date et signature).
Dans l’idéal, il ne suffit pas d’inscrire si l’on est pour ou contre le projet. Il est nécessaire de poser des questions, dire ses inquiétudes, relire le dossier consultable en Mairie (si on a le temps ;-) ) et indiquer les lacunes que l’on a pu y remarquer. C’est seulement sur des remarques ou des questions touchant à notre santé, notre environnement, notre protection sanitaire (...) que le commissaire enquêteur pourra affiner son avis. Toute interrogation qui vous perturbe vis à vis de ce projet est bonne à poser !

Quelques pistes pour des suggestions de questions suite à la réunion (ce ne sont que des ébauches à préciser) :

- La société Agrial peut-elle présenter un rapport précis sur le nombre d’emplois nets créés (en comptant les délocalisation, transferts, fermetures, etc.) ?
- La société Agrial peut-elle être claire sur ses objectifs à terme (en évitant les discours contradictoires) ? : diminuer les quantités de produits chimiques stockés en lien avec les objectifs du grenelle de l’environnement ? ou étendre et augmenter encore davantage le tonnage des engrais et pesticides sur son site de stockage - avec les risques qui augmentent pour les populations alentour ?
- Y a t-il en cas de problèmes (coupure électrique, évènement climatique exceptionnel, panne du système de vidéosurveillance...) des systèmes de sécurité qui prennent le relais des systèmes rendus inopérants ?
- Le centre de secours d’Argentan est-il en mesure de répondre à un accident de type SEVESO 2 ?
- Une entreprise qui stocke des produits chimiques toxiques, qui peuvent se répandre par accident, ou qui ont pour destinée de finir dans notre environnement, peut-elle être compatible avec l’Agenda 21 développé sur ce même territoire par la Communauté de commune, Agenda 21 qui défend la protection de la ressource en eau et les filières de l’agriculture biologique ?

- ... et toute autre question qui vous passe par la tête sur l’eau, l’air, la terre, les enfants, les maisons, les entreprises, les écoles, les camions, les voitures, les vélos (?), les tracteurs, les agriculteurs, les sols, le PLUi...


Pour des détails sur les remarques ou questions éventuelles à poser, ne pas hésiter à contacter l’ACCVESE qui pourra apporter des précisions :

ACCVESE 15 rue Fontaine Michon 61200 Sarceaux
gilles.tresse[arobase]sfr.fr


[1Une information minimale a été faite par Agrial pour la première réunion publique. Mais cette annonce ne précisait ni le nom d’Agrial, (seulement "Distriservices"), ni le terme "site SEVESO 2", (seulement un projet relevant d’une "servitude d’utilité publique")- évidemment il fallait être initié pour comprendre !


Brèves

15 octobre 2015 - Albert Einstein

"On ne peut pas résoudre un problème avec le même type de pensée que celle qui l’a (...)

12 mai 2015 - Etienne de la Boétie

"Pour que les hommes, tant qu’ils sont des hommes, se laissent assujettir, il faut deux choses (...)

6 juin 2014 - Gandhi

« Tant que la croyance subsistera qu’il faut obéir aux lois même quand elles sont injustes, (...)

23 mai 2014 - Charles Stépanoff, anthropologue

"Les nomades disent souvent qu’ils appartiennent aux lieux et non l’inverse."

30 décembre 2013 - Jean-Claude PIERRE

"La pire des pollutions est dans les têtes, c’est l’indifférence et la résignation."