L’enquête publique pour le stockage de produits chimiques à Sarceaux a déjà commencé

Projet de site classé Seveso II seuil haut
vendredi 27 septembre 2013
par  Béatrice
popularité : 100%

Ca y est ! La 2ème phase qui concerne le stockage de produits chimiques à Sarceaux sur le site Agrial est lancée ! (projet de site classé Seveso II seuil haut).
Les enquêtes publiques sont en cours depuis le 17 septembre et jusqu’au 28 Octobre prochain. FAITES PASSER LE MESSAGE ! DEPLACEZ VOUS POUR DONNER VOTRE AVIS

2 enquêtes publiques sont actuellement en cours :
- une sur la réglementation ICPE ( Installation Classée Pour l’Environnement) du fait de produits toxiques sur le site.
- la deuxième classée SEVESO seuil haut pour le stockage d’engrais.

Ce projet soutenu par la CDC d’Argentan semble en complète contradiction avec l’Agenda 21 que la CDC a élaboré avec la Mairie d’Argentan pour la période 2011 - 2014 :

- D’un côté les collectivités se sont engagées à "limiter les pollutions", notamment avec "la gestion différenciée des espaces verts, vers le "zéro produit phytosanitaire"" (page 21 Agenda 21). De l’autre elle favorise l’installation d’une entreprise dont l’un des objectifs est de stocker (pour vendre évidemment !) des "produits agro- pharmaceutiques", c’est à dire des produits phytosanitaires [1].

- D’un côté la CDC finance les infrastructures nécessaires à l’implantation d’une entreprise qui sera classée SEVESO II, avec le stockage d’engrais chimiques et pesticides (1500 tonnes prévues ou davantage ?) [2]. Et d’autre part, elle inscrit dans l’agenda 21 (page 30) les objectifs de "développer la part du biologique dans la restauration collective", de "créer une offre en matière de bio local en encourageant à l’implantation d’un maraîcher dans ou à proximité de la ville" [3], avec la "valorisation de la filière biologique locale" . Rappelons que les engrais chimiques et pesticides sont évidemment interdits en agriculture biologique !.

- Finalement, tous ces "produits dangereux pour l’environnement, produits toxiques, produits inflammables" stockés sur place seront un jour ou l’autre vendus pour finir dans notre terre et dans notre eau. Dans ces conditions, on se demande comment on va pouvoir, collectivement, réaliser l’engagement opérationnel B1 de l’Agenda 21 : "Protection de la ressource en eau" en limitant "toute forme de pollution". Et quand le président de la CDC déclarait à propos du projet Agrial à Sarceaux le 28 Juin 2011 : "ma responsabilité est de ne pas le laisser s’échapper ailleurs." on se demande comment être en cohérence avec le 5ème axe stratégique de l’Agenda 21 qui s’intitule "engager les collectivités dans l’exemplarité" ? ...


Pour éviter l’implantation de cette plateforme chimique à proximité d’Argentan, n’hésitez pas à vous mobiliser : s’informer, diffuser l’information, se rendre aux réunions organisées par l’association Citoyenne de Sarceaux qui milite contre le projet... ET SURTOUT donner son avis sur l’enquête publique (se rendre en Mairie de Sarceaux ou envoyer un mail)
Rappel des contacts : Association Citoyenne de Sarceaux, Mr Pascal Beauvais, 23 rue Fontaine Michon, 61200 Sarceaux tel : 02 33 35 59 67 - mail : seveso2sarceaux[arobase]gmx[point]fr ou gilles[point]tresse[arobase]sfr[point]fr


[1A chacun son vocabulaire : le représentant d’Agrial lors de la première réunion de présentation du projet en date du 28 Juin 2011 (à l’époque de la phase I) préfère évidemment parler de stockage de "produits agro- pharmaceutiques, produits qui visent à protéger les plantes". Moins connue et plus généraliste, ces mêmes produits se retrouvent dans l’appellation "agrofournitures" ; c’est le cas dans le compte rendu du conseil communautaire en date du 18 janvier 2011, où la CDC qui soutient l’installation d’Agrial résume l’une "des activités de cette coopérative que sont notamment : l’agrofourniture et le transport..." L’agrofourniture se définit en effet comme l’ensemble des intrants nécessaires à la production : les semences, l’alimentation et la santé animale, le machinisme agricole et les bâtiments d’élevage... mais aussi les phytosanitaire, les engrais et fertilisants ! Plus couramment ils sont souvent nommés "produits phytosanitaires", comme dans l’Agenda 21 élaboré par la ville et la communauté de commune d’Argentan. Mais au final, ce sont les mêmes produits que l’on désigne sous le terme de "pesticides" et qui regroupe les "herbicides, insecticides, fongicides". Chaque terme implique un choix théorique...

[2D’après les explications du représentant d’Agrial en 2011, depuis 2002, le seuil réglementaire a été modifié : un site est classé SEVESO à partir de 500 tonnes

[3Les collectivités ont des difficultés à trouver 5000 m2 pour l’installation d’un maraîcher bio à proximité de la ville ; par contre la CDC avec l’aide de la SAFER dégage 40 ha pour installer une entreprise pouvant avoir des impacts négatifs sur l’environnement. La CDC indique que 21 à 25 ha seront remis en agriculture autour du site Agrial sur les 40 prélevés initialement. On imagine bien que ces terres sont le périmètre de sécurité nécessaire autour du site ! Peut être la CDC a-t-elle prévue d’inviter des agriculteurs biologiques locaux à s’y installer ? Sur les terres agricoles prélevées et définitivement détournées de leur fonction autour d’Agrial, lire aussi l’article http://www.biosurorne.org/spip.php?article124


Navigation

Brèves

15 octobre 2015 - Albert Einstein

"On ne peut pas résoudre un problème avec le même type de pensée que celle qui l’a (...)

12 mai 2015 - Etienne de la Boétie

"Pour que les hommes, tant qu’ils sont des hommes, se laissent assujettir, il faut deux choses (...)

6 juin 2014 - Gandhi

« Tant que la croyance subsistera qu’il faut obéir aux lois même quand elles sont injustes, (...)

23 mai 2014 - Charles Stépanoff, anthropologue

"Les nomades disent souvent qu’ils appartiennent aux lieux et non l’inverse."

30 décembre 2013 - Jean-Claude PIERRE

"La pire des pollutions est dans les têtes, c’est l’indifférence et la résignation."